L’hyperthyroïdie du chat

Blog Hyperthyroïdie du chat


L’hyperthyroïdie est une maladie hormonale fréquente chez les chats âgés (plus de 10 ans)

Il s’agit d’une augmentation de la production des hormones thyroïdiennes (T3 ou T4) qui sont produites par la glande thyroïde située sous la gorge. Le plus souvent, cette augmentation de production hormonale est due à une hyperplasie bégnine de la thyroïde. Dans de rares cas, il peut s’agir d’un cancer.

Ces hormones sont essentielles et permettent de réguler l’organisme du chat (métabolisme) : activité, appétit, rythme cardiaque, température corporelle…

L’hyperthyroïdie est une maladie hormonale fréquente chez les chats âgés (plus de 10 ans)

L’hyperthyroïdie provoque des symptômes variés

Les signes cliniques sont un amaigrissement avec un appétit normal (ou augmenté), une soif et une production d’urine augmentées, des troubles digestifs (vomissements, diarrhée) et comportementaux (agitation, hyperactivité, agressivité), pelage terne.

Tous les signes ne sont pas toujours présents. De plus, certains chats sont asymptomatiques.

Lors de l’examen clinique réalisé par le vétérinaire, il peut y avoir des anomalies à l’auscultation cardiaque (augmentation de la fréquence cardiaque, bruit de galop, souffle cardiaque). Dans certains cas, des nodules peuvent être palpés sur la thyroïde. L’échographie de la glande permet également d’identifier des lésions.

Le diagnostic de l’hyperthyroïdie

La prise de tension artérielle permet de mettre en évidence une hypertension secondaire à l’hyperthyroïdie et qui peut avoir de nombreuses complications : perte de vision, insuffisance rénale, troubles cardiaques…

Le dosage de l’hormone thyroïdienne T4 dans le sang est le test de choix à réaliser lorsque l’on suspecte une hyperthyroïdie ou lors d’un dépistage lors d’une visite annuelle chez un chat âgé. Dans de rares cas, des dosages hormonaux plus complexes sont nécessaires si le dosage de la T4 est normal malgré la présence de la maladie.

L’hyperthyroïdie est fréquemment associée à un amaigrissement malgré un appétit normal à augmenté

Traitement de l’hyperthyroïdie

La majorité des cas sont traités avec un médicament anti-hyperthyroïdien que le chat devra prendre tous les jours, toute sa vie pour diminuer le taux d’hormones thyroïdiennes dans son sang.

Des aliments hypo iodés peuvent être prescrits afin de limiter la production des hormones thyroïdiennes.

Lorsque l’hyperthyroïdie est provoquée par des nodules, ceux-ci peuvent éventuellement être retirés chirurgicalement. Dans le cas d’un diagnostic d’un cancer de la thyroïde, un traitement médical à base d’iode radioactif peut être mis en place mais celui-ci est onéreux et peu de vétérinaires disposent de l’équipement nécessaire.

Suivi et pronostic d’un chat hyperthyroïdien

Des consultations de suivi régulières seront à prévoir, surtout au début, pour réaliser des prises de sang pour doser l’hormone T4 et adapter le traitement si nécessaire. Lorsque le diagnostic est établi, il est important de rechercher d’éventuelles complications de l’hyperthyroïdie comme l’hypertension artérielle (mesure de la pression artérielle), des complications cardiaques (échocardiographie) ainsi que des insuffisances rénales et/ou hépatique (prise de sang et échographie abdominale). Des traitements peuvent alors être mis en place pour limiter l’impact de ces complications.

Sans complications, l’hyperthyroïdie se traite bien et le pronostic est plutôt bon. En cas d’hypertension artérielle, le pronostic est plus réservé.

Partagez cet article